Méthode de travail
Grâce aux logiciels grand public tels que Word, la mise en page est accessible à tous à partir du moment où l’on a une maîtrise suffisante de l'ordinateur. Cependant, pour obtenir une mise en page professionnelle, de nombreux points doivent être abordés. Certains ne peuvent l'être qu'à partir de logiciels spécifiques, d'autres supposent la connaissance de règles de typographie et de mise en page bien établies.
Je vous présente ici une liste non exhaustive des opérations qui donnent un rendu professionnel aux mises en page que je réalise.
Nettoyage du texte sous Word
Le premier travail est le nettoyage du texte afin de supprimer les doubles espaces, les espaces inappropriées en début ou fin de ligne, les alinéas mal gérés (avec des tabulations ou des espaces) qui seront repris par la suite, les puces, etc. 
Il comprend également la vérification des tirets d'incise ainsi que des guillemets ouvrants et fermants et leur remplacement, si besoin, par des guillemets français.  
Exemple : 
Importation du texte sous le logiciel InDesign
InDesign est LE logiciel de référence pour la mise en page de livres. Il offre beaucoup plus de possibilités que Word. Travailler sous InDesign me permet d'aborder plus facilement tous les points suivants.
Uniformisation des sigles et accentuation des majuscules
Vérification et correction des sigles suivant les règles typographiques de l'Imprimerie Nationale comme par exemple les numéros de siècle (à mettre en caractères romains petites capitales), les dates, etc.
Vérification de toutes les majuscules pour les accentuer si besoin.
Exemple : 
Gestion des espaces typographiques
Vérification et correction des espaces autour des signes typographiques afin de respecter les règles établies par l'Imprimerie Nationale. 
Ajout d'espaces insécables fines avant les signes « ; », « ! » et « ? », ajout d'espaces insécables de taille normale fixe avant « : » et avant ou après les guillemets, après les tirets de dialogue, etc. 
Exemple : 
Application de styles et mise en page sur une grille
Je revois tout le texte en appliquant des styles de paragraphe et de caractère. Cela me permet une meilleure gestion du texte ainsi que d'anticiper de futures modifications si l'auteur souhaite, par exemple, augmenter la taille de la police de caractère de son livre une fois la première mise en page réalisée. 
Je profite de cette étape pour vérifier méthodiquement tous les passages en italique et en gras afin de corriger d'éventuelles erreurs comme par exemple l'oubli d'un caractère dans un mot mis en italique. 
L'application des styles se fait en gardant l'esprit originel du fichier fourni.
Pour la majeure partie des livres que je mets en page, j'aligne également le texte sur une grille afin d'avoir un rendu plus propre et d'être sûr que les lignes soient aux mêmes emplacements sur chaque page. 
Sous Word, cela n'est pas forcément le cas. 
Exemple de texte aligné sur une grille : 
Calage du texte
Le calage du texte consiste, entre autres, à modifier légèrement l'espacement entre les lettres pour gagner quelques lignes dans un chapitre afin de ne pas avoir un chapitre qui finirait avec trois lignes sur une page vierge. 
Cette méthode me permet aussi de supprimer les lignes d'un paragraphe isolées en début ou fin de page.
Le calage consiste également à faciliter la lecture en trouvant des solutions pour éviter de petits mots en fin de ligne après un point ou une virgule par exemple.
Enfin, durant cette étape, une attention toute particulière est apportée aux coupures de mots pour éviter les coupures disgracieuses ou les coupures de noms propres.
Exemple : 
   « il », isolé en fin de ligne après une virgule, est passé sur la ligne suivante grâce à une espace insécable ajoutée après.
   « Haute-Garonne », coupé en deux, est ramené sur la même ligne grâce à une interdiction de césure placée avant.
Gestion de la numérotation des pages
Une fois le calage fait, je supprime la numérotation sur les pages vierges et les pages de partie.
Création d'une table des matières
Grâce aux styles appliqués, j'insère une table des matières automatique. 
Retouche et insertion d'images (optionnel)
Si l'ouvrage contient des photographies, je les retouche pour supprimer les poussières ou petites imperfections. Je réajuste les contrastes et insère les images en les alignant avec le texte de façon propre.
Ajout d'en-têtes (optionnel)
À la demande du client, je peux ajouter des en-têtes aux pages afin de reprendre le titre du livre, la partie ou le chapitre.
À noter : il est important de préciser que je n'interviens pas dans le texte pour corriger l'orthographe, la grammaire ou reformuler une phrase, mon cœur de métier étant la mise en page et non la correction. En revanche, si je vois des éléments qui m'interpellent, je fais part de mes remarques à mon client dans un fichier texte afin d'avoir son avis en vue d’éventuelles corrections. 
Exemple de chapitre mis en page
Vous avez des questions ou souhaitez demander un devis